Recherche

Trouvez !

Bureaux
 

Rangements
 

Fauteuils
 & Chaises

Espace détente

Luminaires
 

Accessoires
 

Isolation
acoustique

Audio
 

Sport à la
maison

Univers enfants
 

Art
 

Espace ergonomie
 

Conseils aménagement avec Alex

Coaching télétravail avec Alexander

Conseils légaux télétravail avec Rachel

Audit Télétravail avec Ivana

DESIGN & ÉCO-RESPONSABLE

DESIGN & ÉCO-RESPONSABLE

Home Office News

Le Design, toute une histoire !

Lifestyle

Inspirations

Efficacité, bien-être & confort

Que pensent les DRH du télétravail?

  • 3 min lu

Les nouveaux modes de travail et en particulier le télétravail connaissent une accélération majeure depuis la crise sanitaire. Un retour en arrière semble désormais peu envisageable. Cet article apporte un éclairage sur le terme « télétravail » et établit un état des lieux en s’appuyant sur des interviews de DRH. Il présente aussi mon podcast qui apporte des solutions concrètes afin de réussir votre collaboration de travail à distance!

 

En France, selon le Ministère du Travail, près de 8 millions d’emplois du secteur privé, soit 40% des postes, seraient éligibles au télétravail. Un chiffre comparable à celui des États-Unis où le télétravail représente quasiment la moitié, soit 50%, de tous les salaires confondus.

Carte-USA-part-des-emplois-en-teletravail

source: Becker Friedman Institute

Le télétravail semble avoir un potentiel de développement très important, d’autant plus que les estimations actuelles ne comptabilisent que les postes intégralement en télétravail. Ce chiffre pourrait ainsi prendre de l’ampleur s’il prenait en considération les postes actuellement incompatibles mais qui le deviennent et ceux qui le sont partiellement.

Dans ce contexte, il est intéressant d’établir un panorama du télétravail :

  • Quelle est l’origine, l’étymologie et la définition du terme télétravail?
  • Qu’en pensent les DRH?  
  • Quels sont les bénéfices et les risques qu’ils perçoivent? 
  • Quels sont les opportunités et les challenges organisationnels? 

 

Quelle est l’origine, l’étymologie et la définition du terme télétravail?

Origine du terme télétravail, un peu d’histoire! 

La notion de télétravail fait son apparition en 1950 aux États-Unis sur la  base des travaux de Norbert Wiener sur la cybernétique. 

À partir des années 1970, les nouvelles perspectives offertes par la « télématique » et les « autoroutes de l’information » soutiennent son expansion. 

Les premières réflexions sur le télétravail datent du début des années 1980. A l’époque, il représente un moyen pertinent d’accès à l’emploi particulièrement adapté aux zones rurales désertées, permettant ainsi de développer les territoires

Dans les années 1990 le développement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) soutient sa progression. 

Enfin afin de favoriser son développement, un plan national de déploiement du télétravail est lancé en 2015 par le gouvernement français.

Etymologie et définition du terme télétravail

Etymologiquement « télé » signifie « à distance » mais attention, le travail à distance se distingue juridiquement du travail à domicile. 

Il faut attendre quelques années avant que le télétravail et ses conditions d’usage ne soient officiellement définis. Il est initialement encadré par un accord-cadre européen en 2002, puis par l’accord de 2005 qui garantit l’égalité de traitement entre les télétravailleurs et les autres salariés. En 2012, il fait son apparition dans le Code du travail (articles L.1222-9 et suivants) et se définit comme:

 toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux (au domicile du salarié ou dans un tiers-lieu)

 de façon régulière et volontaire, occasionnellement ou en permanence 

 en utilisant les technologies de l’information et de la communication (ordinateurs fixes et portables, Internet, téléphonie mobile, tablette, fax, etc). 

Le télétravail peut cependant être imposé en cas de circonstances exceptionnelles, comme ce fût le cas lors du confinement. 

Qu’en pensent les DRH?

Selon une enquête menée sur 458 DRH par l’ANDRH et le BCG, le télétravail fût un changement « rapidemassif et exceptionnel »

∗ 93% pensent que le télétravail va bouleverser les pratiques managériales

∗ 88% sont conscients des risques que cette pratique peut faire peser sur le sentiment d’appartenance ou la cohésion entre salariés

∗ 85 % souhaitent pérenniser cette nouvelle organisation du travail notamment sous la forme d’un modèle hybride mêlant présentiel et télétravail  

∗ 82 % souhaitent augmenter la part de postes éligibles au télétravail

Les bénéfices perçus par les DRH

Les DRH espèrent favoriser l’engagement des salariés et améliorer la qualité de vie au travail:

 ils souhaitent apporter une réponse plus adaptée à leurs collaborateurs, notamment en terme de bien-êtresantééquilibre et temps de trajet (93%)

 ils plébiscitent le télétravail pour développer l’attractivité de l’entreprise, notamment auprès des jeunes générations

■ ils en attendent des gains de productivité (64%) ainsi qu’une réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise (61%).   

Les risques perçus par les DRH

Conscients des risques associés au télétravail, les DRH mentionnent notamment: 

 la diminution des liens sociaux et du sentiment d’appartenance à l’entreprise (88%)

 la fracture sociale entre les salariés pouvant télétravailler et ceux qui n’en auront pas l’option (88%)

 une augmentation des risques pyscho-sociaux (66%) notamment la charge de travail et le stress

 en revanche la productivité et le turn-over sont mentionnés mais soulèvent peu d’inquiétude.

 

Les opportunités organisationnelles

Identifier et gérer les priorités

Les DRH ont désormais une meilleure appréhension de leurs priorités: 

 9 sur 10 savent répondre efficacement aux attentes des collaborateurs

 7 sur 10 savent les accompagner 

 6 sur 10 fournissent les outils nécessaires à une bonne mise en oeuvre du télétravail.

Test and learn!

Durant la crise certaines entreprises ont testé des modes de travail collaboratifs tels que le design thinking, le lean ou les méthodes agiles. Les DRH en ont apprécié les impacts positifs sur l’engagement et la productivité et souhaitent désormais les pérenniser au sein de certaines équipes.